Pendant mes vacances en été 2017 j'étais agressé par des commerçants des bars sur La Place de la Liberté à Arbois dans le Jura français pour la seul raison, qu'il ne voulaient pas, qu'un vieux tourist fatigué s'asseoit sur la banque publique sur leur place à eux. On voit très clair sur la vidéo, que ces messieurs après leurs agressions verbales s'organisent de suite pour faire de la loi eux-mêmes en émettant une athmosphère crapuleux genre dealers de drogues et autres; ce qu'il est malheureusement une triste réalité autours des bars. Alors, après que les policiers locales ont refusé de m'assister, sous la contrainte j'ai pris le retrait et je me suis éloigné pour m'assoir autre part pour me reposer. Même là on ne m'a pas laissé tranquil, car 10 minutes après les policiers dans des gilets par balles couraient dans toutes le senses en criant: il est où, ah il est là, on l'a trouvé. Quelle honte, de se faire agresser et puis chasser comme un terroriste, seulement parce qu'on a osé de s'asseoir sur une banc publique! Je ne souhaite plus jamais visiter la Ville d'Arbois. Quelle horreur. Je suis Sudafricain, ancien militaire et historien spécialisé en matière d'histoire militaire et des Templiers. C'est pour ça, que j'étais dans votre région pour faire des documentaires cinématografiques sur des Templiers; malheureusement suite aux événements de ma journée à Arbois j'ai été contrainte de laisser tomber ma visite au Domus Templi de Arbosio la commanderie d'Arbois https://fr.wikipedia.org/wiki/Commanderie_d%27Arbois Ca m'a tellement épuisé moralement, que je n'avais plus d'inspiration de filmer et de continuer mes investigations historiques sur le terrain. Heureusement mes documentaires historiques sur des Templiers à Dole et Salins les Bains se sont déroulé dans une ambiance plus paisible - c'est à dire, je ne me suis pas assis sur un banc publique là bas (pardonnez-moi mon altération cynique); ici mes vidéos que vous pouvez utiliser sans probléme, car je les ai publié sur CC Creative Commons et mon cadeau pour la patrimoine française: https://www.youtube.com/watch?v=oOt-F5vR5QU et https://www.youtube.com/watch?v=UlWqpe0rrok et https://www.youtube.com/watch?v=O7ILHoWYZlQ, etc. Je maitrise le français parce qu'on a toujours parlé le français à la maison depuis 350 années en Afrique du Sud, parce qu'on est issu de la famille Saint-Croix Rose du Plessis - bien-sûr à côté du anglais et du afrikaans langue des Boers. La date c'était le 29 Septembre 2017 à la Place de la Liberté tôt dans l'après midi, quand je voulais m'asseoir sur le banc publique après une longue marche dans ma quête aux Templiers, et comme je suis un vieux de 55 ans avec un sac à dos lourd, j'avais bien besoin de m'asseoir un instant sur le banc publique, ce que j'ai ensuite tenté de faire. Malheureusement ce banc publique c'était une absolut piège au tourist, quand tout de suite le barman super agressif de ce café est venu vers moi en se penchant et pénétrant ma sphère personelle à 2 centimètres de mon visage m'a aboyé dessus qu'est ce que j'étais en train de faire là. Le barman m'a dit, que la place entière c'était sa place à lui, parce qu'il avait payé pour ça à la commune d'Arbois (népotisme et privatisations des biens publiques). Je suis allé vers lui devant son bar après le début de la confrontation au banc où j'était, car quand il a vu ma caméra, il s'est vite fait sauvé à l'intérieur. J'avais poussé sa table un petit peu de côté pour m'asseoir sur le banc publique, car délibérément le bar avait posé la table si près du banc pour empecher, que des citoyens qui n'apportent pas d'argent s'asseoient sur le banc publique - leur table touchait même au banc si proche que c'était. Alors comme je voyais les choses se dégrader, j'ai sorti ma caméra vidéo pour documenter le délit et les agressions potentielles à venir, car la loi française permet de filmer dans ces deux cas 1. s'il y a une crime ou une crime à venir et 2; toute personne publique comme politiciens, prêtres, etc. dont inclus des policiers. Donc la policière s'est comporté de façon sicilienne sous l'omerta et lois du silence et au contraire du code pénal de la République en m'interdisant de filmer son comportement sérieusement douteux. Et en fait la policière et le barman ont une chose en commun, que tout les deux craignent la caméra et la transparence. Après le refus de la police d'intervenir, on voit très clair sur le document vidéo, que à partir de ce moment là, tout les barmans autours voyaient leur droit à tout et le feu vert venu incité par la police locale et leur comportement défaitiste en face de ces seigneurs de la place, et ça se dégagiait de plus en plus une ambiance d'anarchie sur la place, et ces barmen ont appelé très agité dans leurs portables pour appeler du renfort surement. Alors sous la contrainte générale j'ai batti retrait pour m'asseoir autre part à la recherche de ma tranquilité sérieusement fracassé. - General - 4785GIUREH

Tendance Politique: En France les Droits Civiques écrasé par Intérêt Commerciale Népotiste

Tendance Politique: En France les Droits Civiques écrasé par Intérêt Commerciale Népotiste

G.I.U.R.E.H. Photo
G.I.U.R.E.H.
6 חודשים
17 צפיות
0 0
קטגוריה:
תיאור:
Pendant mes vacances en été 2017 j'étais agressé par des commerçants des bars sur La Place de la "Liberté" à Arbois dans le Jura français pour la seul raison, qu'il ne voulaient pas, qu'un vieux tourist fatigué s'asseoit sur la banque publique sur leur place à eux. On voit très clair sur la vidéo, que ces messieurs après leurs agressions verbales s'organisent de suite pour faire de la loi eux-mêmes en émettant une athmosphère crapuleux genre dealers de drogues et autres; ce qu'il est malheureusement une triste réalité autours des bars. Alors, après que les policiers locales ont refusé de m'assister, sous la contrainte j'ai pris le retrait et je me suis éloigné pour m'assoir autre part pour me reposer. Même là on ne m'a pas laissé tranquil, car 10 minutes après les policiers dans des gilets par balles couraient dans toutes le senses en criant: "il est où, ah il est là, on l'a trouvé". Quelle honte, de se faire agresser et puis chasser comme un terroriste, seulement parce qu'on a osé de s'asseoir sur une banc publique! Je ne souhaite plus jamais visiter la Ville d'Arbois. Quelle horreur. Je suis Sudafricain, ancien militaire et historien spécialisé en matière d'histoire militaire et des Templiers. C'est pour ça, que j'étais dans votre région pour faire des documentaires cinématografiques sur des Templiers; malheureusement suite aux événements de ma journée à Arbois j'ai été contrainte de laisser tomber ma visite au "Domus Templi de Arbosio" la commanderie d'Arbois https://fr.wikipedia.org/wiki/Commanderie_d%27Arbois Ca m'a tellement épuisé moralement, que je n'avais plus d'inspiration de filmer et de continuer mes investigations historiques sur le terrain. Heureusement mes documentaires historiques sur des Templiers à Dole et Salins les Bains se sont déroulé dans une ambiance plus paisible - c'est à dire, je ne me suis pas assis sur un banc publique là bas (pardonnez-moi mon altération cynique); ici mes vidéos que vous pouvez utiliser sans probléme, car je les ai publié sur CC Creative Commons et mon cadeau pour la patrimoine française: https://www.youtube.com/watch?v=oOt-F5vR5QU et https://www.youtube.com/watch?v=UlWqpe0rrok et https://www.youtube.com/watch?v=O7ILHoWYZlQ, etc. Je maitrise le français parce qu'on a toujours parlé le français à la maison depuis 350 années en Afrique du Sud, parce qu'on est issu de la famille Saint-Croix Rose du Plessis - bien-sûr à côté du anglais et du afrikaans langue des Boers. La date c'était le 29 Septembre 2017 à la Place de la Liberté tôt dans l'après midi, quand je voulais m'asseoir sur le banc publique après une longue marche dans ma quête aux Templiers, et comme je suis un vieux de 55 ans avec un sac à dos lourd, j'avais bien besoin de m'asseoir un instant sur le banc publique, ce que j'ai ensuite tenté de faire. Malheureusement ce banc publique c'était une absolut piège au tourist, quand tout de suite le barman super agressif de ce café est venu vers moi en se penchant et pénétrant ma sphère personelle à 2 centimètres de mon visage m'a aboyé dessus "qu'est ce que j'étais en train de faire là". Le barman m'a dit, que la place entière c'était sa place à lui, parce qu'il avait payé pour ça à la commune d'Arbois (népotisme et privatisations des biens publiques). Je suis allé vers lui devant son bar après le début de la confrontation au banc où j'était, car quand il a vu ma caméra, il s'est vite fait sauvé à l'intérieur. J'avais poussé sa table un petit peu de côté pour m'asseoir sur le banc publique, car délibérément le bar avait posé la table si près du banc pour empecher, que des citoyens qui n'apportent pas d'argent s'asseoient sur le banc publique - leur table touchait même au banc si proche que c'était. Alors comme je voyais les choses se dégrader, j'ai sorti ma caméra vidéo pour documenter le délit et les agressions potentielles à venir, car la loi française permet de filmer dans ces deux cas 1. s'il y a une crime ou une crime à venir et 2; toute personne publique comme politiciens, prêtres, etc. dont inclus des policiers. Donc la policière s'est comporté de façon sicilienne sous l'omerta et lois du silence et au contraire du code pénal de la République en m'interdisant de filmer son comportement sérieusement douteux. Et en fait la policière et le barman ont une chose en commun, que tout les deux craignent la caméra et la transparence. Après le refus de la police d'intervenir, on voit très clair sur le document vidéo, que à partir de ce moment là, tout les barmans autours voyaient leur droit à tout et le feu vert venu incité par la police locale et leur comportement défaitiste en face de ces "seigneurs de la place", et ça se dégagiait de plus en plus une ambiance d'anarchie sur la place, et ces barmen ont appelé très agité dans leurs portables pour appeler du renfort surement. Alors sous la contrainte générale j'ai batti retrait pour m'asseoir autre part à la recherche de ma tranquilité sérieusement fracassé.

הערות:

תגובה
הבא הפעלה אוטומטית